" />
Accueil / Blog / Nos evenements publics: Patriarcal System Failure : Désirs différents, comment s’y retrouver ?

Patriarcal System Failure : Désirs différents, comment s’y retrouver ?

Journées Patriarcal System Failure – Atelier d’éducation populaire :
Comment chacun-e peut s’y retrouver quand on a pas les mêmes désirs entre partenaires ?

Dans le cadre des Journées Dégénérées Anti-patriarcales, Antisexiste pour la décolonisation des corps et des sexualités, Error XXY : Patriarcal System Failure, les 15, 16 et 17 avril 2016 au Krist-O’Fol occupé, 31 rue Jean de Cristofol, 13003 MARSEILLE

 

Affiche Patriarcal System Failure Programme Patriarcal System Failure

Le programme détaillée ici, sur le site de PointPointPoint

 

L’atelier de PULSE – Désirs différents, s’y retrouver : Dimanche 17 avril en fin de matinée

A 11h, avec le collectif PointPointPoint, faisons le point autour d’un café, sur notre définition de la sexualité et cartographions nos plaisirs.

A midi, réfléchissons et expérimentons des solutions pour que chacun-e trouve sa place, s’y retrouve, quand les désirs entre partenaires ne sont pas les mêmes.

J’ai envie de sexe, de telle ou telle pratique sexuelle, mais pas mon, ma, mes partenaire-s… Mon, ma ou mes partenaire-s a/ont envie de sexe, de telle ou telle pratique sexuelle, mais pas moi… Comment je peux exprimer mon désirs et le vivre/partager tout en respectant celui des autres ? Comment je peux recevoir/accueillir le désir des autres, tout en respectant le mien ? C’est ce que nous nous proposons d’expérimenter !

Plus d’infos sur l’atelier : ici

 

Pourquoi ces Journées Dégénérées Anti-patriarcales, Anti-sexiste pour la décolonisation des corps et des sexualités ?

Exaspéré-e-s d’avoir à nous défendre des continuelles agressions machistes et micro-machistes quotidiennes…

Exaspéré-e-s d’avoir encore à ouvrir nos gueules pour démontrer que le patriarcat existe toujours et est malheureusement en pleine forme…

Exaspéré-e-s d’être contraint-e-s dans ce monde construit par et pour un système de code de guerre raciste/sexiste/toutophobiste !

Exaspéré-e-s mais jamais rendu-e-s!! On excite nos neurones, on s’krad les mains, on ouvre nos gueules et on bouge nos fesses pour créer, recréer et nourrir tout-e-s ensemble un nouvel imaginaire d’expérimentation décolonial bien chaud, si chaud qu’ il pourrait pas faire autrement que tous nous séduire!!

*ERROR XXY: Patriarcal System Failure *

C’est trois jours de réflexions, d’expérimentations et d’échanges en mixité, à propos du sexisme et des violences de genre. C’est une tentative de créer une dynamique de lutte inclusive.

En mixité car le sexisme et ses violences ne sont pas que le problème des femmes, et, qu’il est temps que cette lutte transversale à toutes les autres luttes sociales soit prise en charge collectivement.

Il ne s’agit pas là, uniquement, de défendre les sujets écrasé-e-s face à ces oppressions, mais aussi d’élaborer ensemble des outils, des déconstructions, des langages communs.

Pour ce faire, nous vous proposons des temps et espaces de discussions,  des ateliers, des représentations dans le but de décoloniser nos corps et nos esprits du conditionnement patriarcal.

Selon nécessité, il sera possible de créer des espaces de mixités choisies durant les journées.

 

La charte des journées Error XXY : Patriarcal System Failure

Cette charte propose une définition à minima de l’espace que nous tentons de construire collectivement. Elle vise à ce que chaque participant-e en prenne connaissance et sache à quoi il ou elle s’engage. Si tu viens avec des pote-sse-s, c’est cool de leur transmette cette charte ou les idées qu’elle porte et d’en discuter ensemble.

Bienveillance : Ces journées constituent une expérience propice à la prise de conscience que nous sommes tou-te-s porteurs/ses d’ignorance et de préjugés, ainsi qu’à la remise en question de nos propres à priori. La participation à ces journées implique une certaine humilité par rapport à nos propres connaissances, une certaine disponibilité à l’autre.

On fait attention aux autres dans toutes les interactions qu’on peut produire, les thèmes abordés touchent forcément nos sensibilités. On ne ridiculise pas / invisibilise pas les réactions des autres.

On ne casse pas les dynamiques, on les respecte et on a confiance en elles – des temps de débats sont prévus pour chaque atelier / activité / etc.

On jette d’abord un coup d’œil sur le lexique voir s’il n’y a pas la réponse à notre question.

On est là pour questionner les oppressions, pas pour les reproduire (« j’ai 20 ans de plus que toi, tu ne sais rien » est oppressif par exemple).

On privilégie l’expression personnelle de chacun-e sur soi-même, son propre vécu et son propre genre. On reconnait et défend un principe intangible d’autodétermination des personnes – on n’est pas là pour parler pour les autres, la personne la plus légitime à parler d’une oppression c’est celle qui la vit.

On évite tout commentaire malveillant / malvenu / maladroit sur ses fringues / son cul / son rôle de genre / etc.

On ne se coupe pas et on ne monopolise pas la parole (lengua macho)

Gestion des espaces :

Y’a une cuisine en accès libre, des chiottes, des poubelles, des douches, des sleeping non mixtes, des sleepings mixtes, des sleepings pour les gamin-e-s, des sleepings pour les corps à mobilités différentes, une médiathèque et une imprimante/photocopieuse en accès libre, des outils pour aménager…

Take your shit away !

EVIDEMMENT :

On respecte la non-mixité des espaces

Les agressions sexuelles et sexistes ne sont pas tolérées

On respecte la privacité et l’anonymat : photos et vidéos sont aussi soumises à consentement, demande avant de shooter !

 

 

Commentaires

Write a comment:

*

Your email address will not be published.

Association de loi 1901 - Déclarée le 22 juillet 2013 - N° RNA W133020172 - N° SIRET 797 489 234 00022